Mortal Kombat : retour sur le film de 1997 tiré du célèbre jeu vidéo

Mortal Kombat : retour sur le film de 1997 tiré du célèbre jeu vidéo

En 1997, le réalisateur John Leonetti sort le film intitulé Mortal Kombat : Destruction finale en s’inspirant de la série de jeu vidéo Mortal Kombat. Il faisait suite au film Mortal Kombat de Paul Anderson en 1995. Le scénario, la réalisation et même les effets spéciaux ont été en général mal pris par les critiques, pas comme le succès de de ce film, pour les jeux WoW. Revivons brièvement ce film à travers cet article.

Le déroulement de l’histoire

Le seigneur Raiden, dieu du Tonnerre et des Éclairs, réunit des guerriers humains sortant vainqueurs du Mortal Kombat. Liu Kang, Johnny Cage, le lieutenant Sonya Blade et la princesse Kitana se joignent à ce seigneur de guerre. Grâce à leur victoire, la Terre demeure en paix durant une génération. Mais l’empereur d’Outremonde nommé Shao-Kahn décide de transgresser la règle pour envahir la terre. Pour ce faire, il ouvre des portes dimensionnelles reliant la Terre et l’Outremonde.

Afin d’empêcher l’ouverture de ces portes, Raiden et son équipe doivent combattre Shao-Kahn et ses disciples. Ils n’auront que 6 jours pour déjouer le plan de cet empereur maléfique.

Un casting bien remplie

Faisant suite au film de 1995, Mortal Kombat : Annihilation dans son titre original n’a pu recruter que trois des acteurs présents dans le premier film. Citons pour cela Robin Shou dans le rôle de Liu Kang, Talisa Soto tenant toujours le personnage de la princesse Kitana. Par contre Keith Cooke détient un nouveau rôle dans le film en tant que Sub-Zero.

Les autres acteurs du premier opus tels que Bridgette Wilson ou Christophe Lambert ne pouvaient pas rejoindre le nouveau film à cause de leur engagement envers d’autres films. Mais récemment on a compris d’après leur déclaration que l’histoire ne l’ont jamais inspiré. C’est pour cela qu’ils n’ont pas participé au film. D’ailleurs Linden Ashby admettait dès le début son désenchantement du script.

Mais malgré ces nombreux refus, le casting se remplit considérablement avec James Remar interprétant Raiden ainsi que Sandra Hess jouant Sonya Blade.

Mortal Kombat : Destruction final, aussi détruit par les critiques

Dès sa sortie, les critiques n’annoncent que des propos négatifs envers le film. D’abord, le scénario ainsi que l’histoire ont bien déçu. D’après les critiques l’histoire ne vaut rien. Ils s’étonnent du bref combat de Johny Cage, mort après seulement 45s d’affrontement. Le déroulement du film n’est qu’un combat sans intérêt des héros à la recherche d’allié.

Le design des personnages et les effets spéciaux n’ont pas ravi les observateurs. Au final, John Leonetti ne reçoit presqu’aucun bon avis à propos de son film. Il a trop voulu copier le jeu sans chercher un peu d’originalité pour son œuvre.

D’autres critiques disent même ne pas vouloir écrire sur le film. Ils estimaient que l’œuvre n’a aucun intérêt pour eux.

A cause de ces mauvais résultats auprès des observateurs, la série de film Mortal Kombat se retire du monde du cinéma durant des dizaines d’année.

mortal-kombat-film-1997

Nethive
Nethive